ANTICORROSION

L’atmosphère a un fort impact sur la surface de vos ouvrages. Afin de protéger au mieux vos infrastructures, nous vous conseillons et vous préconisons un système adapté en fonction de l’environnement d’exposition des pièces (catégorie de corrosivité de C1 à C5 et de C3 à C5 en haute durabilité pour l’ambiance aérienne, des systèmes en immersion de Im 1, 2 et 3).

Nous vous garantissons le choix du meilleur système de protection pour une plus grande longévité de vos structures et fiabilité de vos équipements.

  • La préparation de surface :

Nous utilisons plusieurs moyens de décapages adaptés à la grande variété des supports en acier ou en béton

 Décapage par projection d’abrasif :

  • Plus communément appelé « sablage », ce procédé permet d’éliminer efficacement la rouille présente sur le support ou les anciennes peintures non adhérentes. Le « sablage » permet également de créer une rugosité favorisant l’adhérence des couches de peinture à venir.
  • Le grenaillage est une technique consistant à projeter, à l’aide d’une grenailleuse , des microbilles sur la surface d’un objet pour en modifier la structure superficielle. Le grenaillage est une technique de traitement des surfaces, qui a pour but d’améliorer l’aspect de la pièce. Le procédé est assez similaire au sablage. Des petites billes d’acier, de verre ou de céramique, sont projetées à grande vitesse et en continu.

Piquage : permet de purger les supports très dégradés chimiquement, démolit ceux détériorés mécaniquement

Gommage et grattage : Cette préparation de surface est utilisée dans les cas où l’enrouillement du support est encore relativement léger ou lorsqu’aucun autre procédé ne peut être utilisé faute d’espace suffisant pour mettre en œuvre des moyens plus lourds de type sablage par exemple.

Microbillage : Le microbillage est un martèlement de surface avec des billes de verres de granulométrie différente qui permet de réaliser des aspects mats ou satinés sur des métaux mous comme l’aluminium.

Décapage chimique : Ce procédé de décapage des anciennes peintures est très long à mettre en œuvre et n’est utilisé que dans le cas où aucune projection, ni d’eau, ni d’abrasif, ne peut être réalisée :

– Peinture contenant des substances toxiques par dispersion,
– Milieu environnant extrêmement sensible à l’eau ou à toute forme de poussière.

Décapage par induction : Le générateur d’induction envoie un courant alternatif à travers une bobine d’induction, ce qui génère un champ électromagnétique. Ce champ induit des courants de Foucault dans les matériaux conducteurs comme l’acier. En raison de la résistance de l’acier, ces courants sont transformés en chaleur par induction. La chaleur est générée en dessous du revêtement, ce qui entraîne un décollement rapide et propre de celui-ci.

Cryogénie : s’applique à tous les types de supports. Opérée directement sur les lignes de production, la projection de glace carbonique remplace le microbillage ou la haute pression et permet des gains substantiels de temps et par conséquent de productivité.

Le nettoyage par cryogénie est une solution de nettoyage industriel propre qui n’utilise ni eau, ni solvants ou détergents. Quant au gaz carbonique utilisé, c’est un sous-produit de la production industrielle qui est transformé en glace carbonique.

  • Peinture et revêtement

Les systèmes de peinture sont généralement composés de plusieurs couches assurant des fonctions différentes et appliquées après une préparation de surface appropriée. Pour les ouvrages d’art, les systèmes ont, généralement, trois couches qui assurent les fonctions suivantes :

Après le décapage, nous procédons à la peinture de revêtement. Nous vous proposons plusieurs techniques comme :

  • Le traitement anticorrosion : SPI est spécialisée dans les traitements anticorrosion.

La corrosion d’un acier non protégé́ génère une perte de métal qui peut aller jusqu’à 1,5 kilogramme par mètre carré et par an selon les catégories de corrosivité́ habituellement rencontrées en France, et même bien au-delà̀ dans des conditions particulièrement agressives.

  • Ignifuge : Les traitements ignifuges sont un apprêt chimique de protection qui rend résistant au feu une matière inflammable. Cette peinture est appliquée en couche plus importante que la peinture intumescente. Un produit ignifuge protège donc les matériaux sur lesquels il est appliqué en retardant ou en stoppant la propagation des flammes.
  • Intumescent : Ce type de revêtement est utilisé dans des bâtiments accueillant du public (ERP). C’est une peinture industrielle qui, en plus de la protection anticorrosion, a la capacité d’assurer une stabilité au feu de quelques minutes à plusieurs heures. Cette durée sera fonction des épaisseurs déposées ainsi que des épaisseurs des profilés à protéger.
  • Hydrocarbure : constitue le revêtement idéal pour les citernes et cuves de fioul et de gasoil, les cuves de rétention, les bacs de produits chimiques, les stations d’épuration (STEP) et les sols industriels.